Contact no 19 - Déc. 2004 - Page 1

Le mot du Président

En dépit des quelques vicissitudes qui ont jalonné notre vie associative et aéronautique durant les douze mois écoulés, cette année 2004 touche à sa fin sur une note d’optimisme. Nous ne garderons en mémoire que les bons moments, les joies et les satisfactions qui font, au bout du compte, que notre passion pour la troisième dimension reste intacte; j’irai jusqu’à dire qu’elle s’est renforcée et que, même avec
une année de plus, l’Aéro–Club d’Alençon n’a pas pris une ride.

Qui pourrait dire le contraire ?

Je ne ferai pas l’énumération des obstacles rencontrés ici ou là, ils sont, je le pense, le lot habituel de tous les Aéro-Clubs, mais je me permettrai d’insister sur la richesse des enseignements qu’il faut en tirer afin d’aller de l’avant sur des bases plus solides : en effet, le maître mot qui doit guider notre association est « cohésion », ses corollaires sont « responsabilité » et « participation » librement acceptées. Autrement dit il faut agir plutôt que parler et essayer d’aller ensemble dans la même direction, ce qui n’est nullement incompatible avec l’expression de tous les points de vue personnels.

Ces principes s’inscrivent dans le cadre d’une activité qui reste certes, pour beaucoup, un loisir, mais qui répond cependant à des règles bien précises auxquelles il est primordial d’adhérer ; notre Aéro–Club ne peut en effet s’enorgueillir de respectabilité que dans la mesure où son activité est irréprochable dans tous les domaines :
- parfait état d’entretien du parc avions et des installations.
- utilisation des matériels selon les prescriptions du règlement intérieur
- fonctionnement de la vie associative en conformité avec les statuts.

En 2005, il nous faudra sans doute « serrer les boulons » financièrement : nous avons en 2004 supporté l’achat d’un avion neuf ainsi que des opérations d’entretien relativement lourdes tout en subissant une baisse d’activité ; ce cumul nous impose une phase de « récupération » dans les mois à venir.

Mais, je le répète, restons optimistes car au seuil de cette nouvelle année notre association « fait toujours le poids » et demeure la vitrine d’une activité tournée vers l’avenir, porteuse d’espoir pour les jeunes qui vont entrer dans le monde du travail et qu’il faut encourager : cette image nous accompagne dans l’exercice de notre passion….. commune aux jeunes et moins jeunes !

Restons crédibles comme nous le sommes actuellement, les pages qui suivent témoignent que nous tenons le bon cap…mais nous pouvons faire mieux encore.

Bonne et heureuse année à tous,
meilleurs voeux pour 2005.

Gérard CHASSET