Contact no 16 - Déc. 2002 - Page 12

Jumelage Courchevel

Que du bonheur !

Cap 125 ; Arnaud aux commandes sur XV avec Christian, Philippe et Maxime DRILLON - Julien aux commandes de KN avec Fabrice et Sébastien et moi-même aux commandes d’AE avec Jean-Noël et Fabienne, direction Mâcon pour l’escale technique.

Les cinq appareils se sont posés à Mâcon à moins de dix minutes d’intervalle. Le temps de prendre la dernière météo, nous décollons vers l’altiport de Courchevel en montée initiale à 8000 pieds. Nous ne rencontrons pas de difficultés particulières malgré les nuages menaçants. Les cinq appareils se posent sur l’altiport sans problème. Nous les rangeons dans les hangars du club et direction l’Hôtel de La Place à Bozel, car les propriétaires de l’Hôtel du Coq de Bruyère n’ont pu nous accueillir comme à l’habitude dans leur superbe hôtel. Merci tout de même à Jean et Sylvie qui nous ont accueilli à chaque déplacement précédent. Les derniers transférés à l’hôtel ont pu goûter le Génepi Maison pour les faire patienter !!! Nous avons dîné dans une pizzeria avant une nuit de repos bien méritée.

La cérémonie…

Le samedi 2 novembre à 11h30, la cérémonie de signature de la charte a eu lieu en présence des autorités, messieurs Fernand MUGNIER et Philippe DRILLON, Robert CHRISTIN, représentant la présidente, excusée, madame Sylvie JORIOZ, et quelques membres de son aéro-club, les sept membres de l’Aéro-Club de Caen et les dix membres de l’Aéro-Club d’Alençon. La signature a été suivie d’un apéritif et d’un repas savoyard servi dans les hangars du club.

...Et ensuite

L’après-midi, la pluie ne nous a pas permis le vol en montagne, les plus courageux d’entre nous ont pu effectuer une marche au Lac des Creux. Le soir, nous nous sommes réunis autour d’une raclette, d’une fondue et d’un grillardin au restaurant L’Ambassador à Courchevel 1650. L’ambiance est difficile à décrire en ces quelques lignes, mais vous vous doutez bien que nous ne nous sommes pas ennuyé ! Le moral était au beau fixe au contraire de la météo.

Le dimanche matin, réveil sous la pluie ( ou le déluge je devrais dire ! ). Nous avons dû attendre 14 heures et profiter d’une petite éclaircie pour quitter la montagne au-dessus de la couche. Cela nous a permis de tester la capacité de montée de nos appareils car les cunimbs évoluaient très vite. Trente minutes après notre décollage, l’ensemble des Alpes était complètement recouvert et bouché.

Chacun est rentré vers Alençon, malgré le vent de face et l’importance des nuages. Retour dans nos foyers le dimanche soir, après avoir emmagasiné beaucoup d’images dans nos têtes. Notre voyage fut tout de même très technique. Il faut reconnaître qu’un tel déplacement réussi à la Toussaint est un peu exceptionnel !

Je tiens à remercier chacun des participants d’Alençon et de Caen et plus particulièrement Philippe DRILLON pour l’aide qu’ils nous a apportée.

Rendez-vous pour le prochain vol à Courchevel !

Et n’oubliez pas de consulter notre site : www.AJP61.com pour retrouver les images du jumelage.

Roland CHEVALLIER