Contact no 15 - Déc. 2001 - Page 6

Vous avez dit Voyage ! (suite)

Un week-end à Courchevel

Vendredi 10 août. Briefing à l'Aéro-Club pour mettre au point les derniers détails du voyage. Nous serons huit personnes à partir dont 6 pilotes, le tout à répartir dans le KN et l'XV.

Samedi 11 août. La météo est très favorable. un beau soleil et pas un poil de vent. Jean-François et Jean-Bernard, nos amis de Toussus arrivent en bi-moteur peu avant huit heures. Tout est prêt pour partir mais il nous manque deux passagers.

Après une ultime attente, nous décollons à 8 heures 20, trois dans chaque avion. Julien aux commandes du KN avec Roland et Jean Bernard. Moi même en place gauche de l'XV avec le chef à mes côtés et Jean-François derrière.

Cap 125° pour 238 nautiques. Deux heures seulement pour rejoindre Mâcon en volant au niveau 65 pour être moins baloté. Peu après la Loire, on double le KN.

Toutes les zones traversées sont inactives. Chateaudun, Brétigny, Avord et St Yan. Nous tombons sur des répondeurs, mais nous prenons connaissance de la météo locale.

17 hp de diifférence entre Alençon et Mâcon. L'escale technique se passe très bien malgré l'absence de bar sur le terrain.

Après Macôn, changement d'équipage. On monte au FL 85. Très vite nous apercevons la cime des plus hauts sommets au dessus des nuages loin sur l'horizon. Il nous faut peu de temps pour prendre conscience, via la carte au 1/500000ème, que c'est le Mont Blanc que nous voyons sur nos 11h, assis sur les nuages. On n'en voit que la partie la plus haute bien sûr, mais on le devine dans toute sa grandeur, majestueux, posé au fond de la vallée. Tout l'horizon devant nous semble souligné par une fine couche de nuages à la manière des anneaux de Saturne.

Plus on avance et plus la couche nuageuse semble dense. Pourtant on distingue ça et là le sol et les vallées entre les collines. Plus on avance et plus la montagne est présente. Bientôt, on repère les pics les plus élevés, dépassant les nuages, qu'on laisse à gauche ou à droite de notre route. On porte alors une attention particulière à la carte.