BIA - Annales 1998 - Epreuve 2

1998 :: Epreuve n° 2
CONNAISSANCE DES AERONEFS

Seul matériel autorisé : une calculette non programmable et non graphique

1/ Une gouverne est :

a) une partie mobile permettant une rotation autour de l’un des 3 axes
b) un règlement d’utilisation d’un aéronef
c) un axe de piste
d) un additif au manuel de vol

2/ Le déplacement du manche vers la gauche :

a) abaisse simultanément les ailerons
b) relève simultanément les ailerons
c) lève l’aileron droit et abaisse le gauche
d) lève l’aileron gauche et abaisse le droit

3/ La roulette de nez d’un train d’atterrissage tricycle :

a) assure le freinage au sol
b) facilite la conduite au sol
c) ne sert qu’à l’atterrissage dit « trois points »
d) ne sert qu’à protéger l’hélice

4/ Un altimètre fonctionne par mesure de la :

a) pression dynamique
b) pression statique
c) pression totale
d) température

5/ Sur une hélice à pas variable, le « plein petit pas » est utilisé pour le :

a) vol en croisière
b) vol à haute altitude
c) décollage
d) vol à grande vitesse

6/ Sur le cadran d’un anémomètre, l’arc blanc représente la plage d’utilisation :

a) volets sortis
b) en air agité
c) train rentré
d) à pleine charge

7/ L’horizon artificiel indique :

a) la vitesse verticale (Vz)
b) l’assiette longitudinale et l’inclinaison de l’avion
c) la symétrie du vol
d) la visibilité horizontale

8/ L’emplanture d’une aile est :

a) la partie assurant la jonction aile-fuselage
b) l’extrémité de l’aile également appelée « saumon »
c) le dessous de l’aile
d) le logement des aérofreins

9/ Avant d’entreprendre un vol, le pilote effectue :

a) un « point fixe »
b) une « grande visite »
c) une « visite pré-vol »
d) un « tour de chauffe »

10/ « V.N.E. » signifie :

a) vitesse en nœuds
b) vitesse normale d’exploitation
c) vitesse à ne jamais dépasser (« never exceed »)
d) vitesse maximale volets sortis

11/ Un empennage monobloc comporte :

a) une partie fixe et une partie mobile
b) trois parties
c) une seule partie entièrement mobile
d) deux parties

12/ Le VOR est un équipement :

a) électronique fonctionnant avec un radar.
b) pneumatique.
c) de radionavigation permettant au pilote de se situer par rapport à une balise au sol.
d) jouant le même rôle qu'un ILS.

13/ Un variomètre permet de mesurer:

a) la vitesse propre de l'avion.
b) l'altitude de l'avion.
c) la vitesse verticale de l'avion.
d) l'orientation de la trajectoire de l'avion.

14/ Le rendement d'une hélice est défini par le rapport :

a) puissance utile / puissance absorbée
b) puissance absorbée / puissance utile
c) traction / puissance
d) puissance / traction

15/ Lorsque le pilote tire le manche à balais ou le volant, il agit

a) les ailerons
b) les volets
c) la gouverne de direction
d) la gouverne de profondeur

16/ Quelle technologie n'est plus employée dans la construction des avions légers :

a) construction bois et toile
b) construction en matériaux composites
c) structure géodésique
d) structure métallique

17/ Dans une aile d'avion, les efforts de flexion sont encaissés par :

a) La poutre longitudinale
b) le longeron d'aile
c) les nervures
d) les traverses

18/ Parmi les systèmes suivants, lequel n'est pas un système hypersustentateur :

a) les volets fowlers
b) les aérofreins
c) les becs de bord d'attaque
d) les volets à fente

19/ Un saumon d'aile est :

a) la pièce maîtresse de l'aile
b) l'extrémité de l'aile appelée aussi bord marginal
c) une pièce en forme de poisson qui sert à équilibrer l'aileron
d) une pièce renforcée de l'aile qui sert de marchepied

20/ la manette de richesse d’un avion à moteur à piston sert :

a) à diminuer la richesse lorsque la température augmente et que la pression statique diminue
b) à augmenter la richesse quand la pression statique diminue
c) à diminuer la richesse lorsque la température diminue
d) les réponses a et b sont exactes