BIA - Annales 1998 - Epreuve 1

1998 :: Epreuve n° 1
AERODYNAMIQUE ET MECANIQUE DU VOL

Seul matériel autorisé : une calculette non programmable et non graphique

1/ L’angle formé par la corde de profil d’une aile et la trajectoire par rapport à l’air s’appelle angle :

a) de plané
b) de dièdre
c) de flèche
d) d’incidence

2/ Un planeur en virage stabilisé à 60° d’inclinaison subit un facteur de charge « n » de :

a) n = - 2
b) n = -1
c) n = + 1
d) n = + 2

3/ La force aérodynamique peut se décomposer en :

a) force centrifuge et force centripète
b) portance et traînée
c) vitesse et taux de chute
d) poids et poids apparent

4/ Le décrochage se produit toujours à :

a) la même vitesse
b) la même incidence
c) la même inclinaison
d) la même assiette

5/ La traînée est toujours parallèle à :

a) l’axe longitudinal de l’appareil
b) l’horizontale
c) la trajectoire de l’appareil par rapport à l’air
d) la corde de profil des ailes

6/ La variation de l’assiette longitudinale s’effectue autour de l’axe de :

a) tangage
b) roulis
c) lacet
d) piste

7/ La longueur de roulage nécessaire au décollage augmente avec :

a) l’altitude
b) la température
c) la composante de vent arrière
d) dans les trois cas précédents

8/ La finesse est définie par le rapport :

a) vitesse horizontale / vitesse verticale
b) distance horizontale parcourue / hauteur perdue
c) portance / trainée
d) les trois propositions précédentes sont exactes

9/ La charge alaire est définie par le rapport :

a) surface portante / poids total de l'aéronef
b) poids total de l'aéronef / surface portante
c) poids de l'équipage / surface des ailes
d) poids total de l'aéronef / poids des ailes

10/ En soufflerie, si on multiplie par 3 la vitesse du vent relatif, la force aérodynamique est multipliée par :

a) 3
b) 9
c) 6
d) 12

11/ L'aile d'un planeur a une envergure de 15 m et une surface de 10 m2 ; son allongement est :

a) 5
b) 12
c) 20
d) 22,5

12/ Les caractéristiques d'un avion sont les suivantes :

surface alaire : 20 m²
vitesse de croisière :100 m/s
Cz = 0,5
masse volumique de 1’air :1,2 kg/m3

Quelle est sa portance ?

a) 12 000 N
b) 30 000 N
c) 60 000 N
d) 120 000 N

13/ Le lacet inverse est dû :

a) à la plus grande augmentation de traînée de l'aileron levé
b) à la plus grande augmentation de traînée de l'aileron abaissé
c) à la nervosité ou à l'émotivité du pilote
d) à la position "vol dos"

14/ Un planeur a une finesse de 40 (en air calme) à la vitesse de 108 km/h. Sa vitesse verticale de chute est de :

a) 40 km/h
b) 40 m/s
c) 1,08 m/s
d) 0,75 m/s

15/ La corde d'un profil est :

a) la ligne d'épaisseur moyenne
b) l'envergure de l'aile
c) un fil de laine
d) le segment qui joint le bord d'attaque au bord de fuite

16/ L'angle de portance nulle d'un profil est :

a) l'angle d'incidence qui correspond à une portance nulle
b) l'angle d'incidence qui correspond à une traînée nulle
c) l'angle d'incidence qui correspond à un moment nul
d) est égal à 0 pour les profils creux

17/ La sortie des volets hypersustentateurs :

a) diminue la finesse
b) augmente la distance d'atterrissage
c) augmente la pente max de montée
d) les affirmations "a et b" sont exactes

18/ Si un avion décroche à 100 km/h au facteur de charge « n = 1 », alors au facteur de charge n = 4, il décroche à :

a) 100 km/h
b) 141 km/h
c) 200 km/h
d) 400 km/h

19/ l'assiette d'un appareil :

a) est toujours égale à l'incidence
b) n'est pas en relation directe avec l'incidence
c) est toujours inférieure à l'angle d'incidence
d) est toujours supérieure à l'angle d'incidence

20/ La traînée induite d'une aile :

a) augmente avec l'allongement
b) diminue quand la portance augmente
c) est une des conséquences de la présence de moucherons collés sur le bord d'attaque
d) est une conséquence des différences de pressions entre intrados et extrados