Mon compte

L'extranet et le planning ont changé d'adresse.

Vous pouvez les retrouver ici : https://resa.aeroclub-alencon.org

Histoire (page 1)

 

L'histoire de l'aviation au pays d'Alençon commence dés 1912 avec le premier meeting aérien au champ de manoeuvre de la route du Mans (devenu à l'heure actuelle quartier de Perseigne). C'est ce même champ de manoeuvre qui sert en 1932 de terrain d'aviation pour l'Aéro-club de l'Orne qui vient de voir le jour, le 28 janvier 1937, sous l'impulsion de Francis CAGNARD, Pilote de chasse, et d'Emile FAVRIEL qui commençait alors la construction d'un avion. 

Les premiers dirigeants de l'Aéro-Club de l'Orne sont :

Président : TESTE
Vice-présidents : CHANTELOUP et LE MARDIS
Secrétaire : SECRET
Secrétaire adjoint : HENAULT-MOREL
Trésorier : BEAUDOIN
Trésorier adjoint : GAYET
Membres : CAGNARD (chef Pilote), CALVET, Emile FAVRIEL, Marcel FAVRIEL, HEBERT, LAURENT, Robert LAVERDURE, LOUVEAU, MEAUX, MOUROT, SECRET, MAILLARD

Le premier appareil de l'Aéro-Club de l'Orne est un POTEZ 36 aux commandes duquel le chef Pilote Francis CAGNARD donne les premiers baptêmes de l'air et initie les jeunes aux mystères du pilotage.

En 1936, lorsqu'apparût l'Aviation Populaire en France, l'Aéro-club de l'Orne crée une section à Alençon sous la présidence de monsieur HENAULT-MOREL.

En 1938. l'Aéro-club de l'Orne devient le premier détenteur de la Coupe des "Ailes" pour avoir formé onze pilotes dont les brevets ont été régulièrement délivrés depuis le 1er janvier 1938 par l'Aéro-club de France. Les onze élèves ont été formés par le chef Pilote Francis CAGNARD sur POTEZ 36 et 66 et sur CAUDRON "Luciole". Ces onze élèves sont Daniel BERTRAND, Raymond FROGER, Gabriel BALLANGER, Jean SIMON, André GROS, Guy EDON, Charles RAINGUENET, Gérard BONNE, Prosper GOYER, Pierre CUSSON et Marcel DESCHASEAUX.

En 1939, l'aérodrome d'Alençon est inauguré route de Paris. Un projet d'agrandissement est très vite envisagé par le Ministère de l'Air, mais l'arrivée de la Seconde Guerre mondiale va bouleverser l'évolution de l'aéronautique. En septembre 1939 les avions sont réquisitionnés par l'armée. En 1940. les Allemands rendent le terrain inutilisable en le recouvrant de barbelés et en le parsemant de fossés et de poteaux.

L'occupation n'arrête pourtant pas l'activité de l'Aéro-Club : privés d'avions, les jeunes se consacrent à la construction de modèles réduits. Cette section de modèles réduits est même prospère et s'installe place Masson.

Après la guerre, le terrain est remis en état, l'Aéro-club s'équipe d'un STAMPE en 1946 et en 1947, Yves LELCHAT devient chef Pilote.